• Fondation Wallonne
    pour la Conservation des Habitats

    La nature, notre bien le plus précieux!

  • Protéger et conserver
    les espaces naturels et semi-naturels

    pour les conserver à long terme ...

Le Prix 2016 Baillet Latour

Les dossiers de candidatures ont été remis. Le jury indépendant visitera dans les prochaines semaines les domaines proposés. Le choix définitif du lauréat se fera cet été et la...

L'arbre de l'année

Les inscriptions au concours et le vote se feront à partir du 1er avril sur le site www.arbredelannee.be ou www.boomvanhetjaar.be.

Communiqué fondation conservation habitats

Agroecology Europe, une association européenne pour la promotion de l’agroécologie, a été créée le 27 janvier 2016 au Domaine de Graux en Belgique, avec la participation de 19...

La Fondation Wallonne pour la Conservation des Habitats et son partenaire en Région flamande sont actives depuis 1993. Elles sont nées presque un demi-siècle après les autres associations de conservation de la nature. 0n peut donc légitimement se demander pour quelles raisons il fallait créer une nouvelle association, alors que la tendance actuelle incline plutôt au regroupement, voire à la fusion.

Toutes les autres associations, chacune dans leur région et avec des accents particuliers, se préoccupent du patrimoine naturel majeur, d’une sélection de biotopes abritant des espèces rares, souvent en voie de disparition, avec comme but final la création des réserves naturelles ou autres espaces légalement protégés.

Leur superficie totale est forcément réduite, alors que la part la plus importante de notre patrimoine est constituée de nos campagnes, champs, prés et bois, qui abritent, eux aussi, une vie sauvage menacée. C’est avec quelque inquiétude que l’on constate actuellement la disparition des perdrix, des alouettes des champs, de divers bruants, des hirondelles et même des moineaux. Et que deviennent les papillons, les hannetons, les coquelicots et les bleuets d’antan ?

Or ce "capital vert " est pour une part importante aux mains de la propriété privée. Certes, ces territoires sont gérés et exploités pour les faire fructifier, mais les propriétaires deviennent de plus en plus conscients que des méthodes culturales agressives peuvent entamer et dégrader leur capital.

En effet, une gestion économique doit aller de pair avec une gestion écologique. C’est ainsi que l’on peut garantir le maintien des capacités de production et un développement durable.

Pour ces raisons, la Fondation Wallonne pour la Conservation des Habitats veut encourager, conseiller et aider les propriétaires et gestionnaires, qu’ils soient agriculteurs, sylviculteurs ou chasseurs, ou simplement amoureux et soucieux de la Nature, à gérer notre bien le plus précieux.

Baron Edgar Kesteloot
Président